Sélectionner une page

Dans les contrées alémaniques, “Sophie la froide” est la dernière des saints de glace, après Mamert, Prancrace, Servais et Boniface. Cette martyr suppliciée à Rome au début de l’ère chrétienne s’est certainement rappelée à notre bon souvenir en ce 15 mai, jour de chute vertigineuse des températures et de pluie drue à longueur de journée…

Restons-en donc au souvenir radieux d’hier matin. Deux bonnes heures après le passage du cortège de l’Ascension (voir l’article d’hier), l’église Saint-Martin de Kirchbühl avait retrouvé son calme et son caractère serein. Arrêt bienfaiteur au cours d’une promenade matinale: en prenant place sur les étroits bancs en bois, on se sent gagné par un sentiment de quiétude propre à une pause méditative.

Magie d’un lieu d’une grande sobriété, qui compte parmi les plus anciens lieux de culte du canton de Lucerne. Bâti au XIIIe siècle sur les ruines d’une ancienne propriété romaine, ce lieu n’a rien perdu de son attrait. Cette visite ne sera pas la dernière au cours de l’année…
(Eglise de Kirchbühl, Sempach, 14.05.2015)