Sélectionner une page

Le ciel sempachois est enfin bleu. Bleu d’azur. Bleu immaculé. Doublement bleu comme une expression genevoise (voire romande) bien connue: de bleu de bleu!

Dans un blog consacré à Sempach, on devrait plutôt se pencher sur quelque truculente tournure langagière propre au Suisse allemand. De tels virelangues ne sont pas rares et pourraient bien faire l’objet de futurs articles. Mais vu la couleur du ciel d’aujourd’hui…

“De bleu” aurait d’ailleurs parfaitement sa place dans le très catholique canton de Lucerne, où on ne rigole pas avec Dieu. Car c’est bien pour éviter le nom du Seigneur dans un juron que les Genevois (et autres romands) disent “de bleu de bleu” pour exprimer un peu familièrement leur surprise.

Bon, puisqu’on en est à évoquer la Suisse de part et d’autre du fameux “Röstigraben”, faisons un clin d’œil au joli site dédié à la question. Une vraie mine de trouvailles de part et d’autre des frontières linguistiques et culturelles.
(Sommet de la tour de Lucerne, Sempach, 24.06.2015)