Sélectionner une page

Les cornemuses ont succédé aux trompettes, les jeux d’archers ont remplacé les défilés, l’hydromel s’est ajouté sur la cartes des boissons… A Sempach, les fêtes se suivent mais ne se ressemblent pas! Un mois après la très populaire Fête cantonale des musiques, la Fête du Moyen Age a eu plus de mal à faire l’unanimité parmi les Sempachois.

L’événement s’est greffé sur la célébration de la Bataille de Sempach, manifestation annuelle qui s’est longtemps singularisée par un cortège historique auquel participaient de nombreuses sociétés locales. Mais ce rendez-vous a dégénéré il y a quelques années lorsque des extrémistes de tous bords s’y sont rajoutés, au grand dam de la police lucernoise. A la recherche d’une alternative pour commémorer les événements de 1386, le canton a alors imaginé une fête moyennâgeuse.

Spectacles de rue, mets culinaires d’antan, productions musicales sur des instruments “exotiques”,  le tout dans un décor de tentes et de costumes sortis tout droit d’un manuel d’histoire: les Sempachois ont regardé tout cela d’un œil plutôt sceptique. Cette fête est en premier celle d’une communauté de médiévalistes convaincus, issus des quatre coins de la Suisse et même d’Allemagne, qui sillonnent ainsi le pays au gré des rendez-vous dédiés au Moyen Age.

Pour les Sempachois plus traditionalistes, il y avait quand même la traditionnelle messe au programme de cette commémoration de la bataille, de même qu’un petit-déjeuner populaire en ville. Tiens, les mémoires sont courtes, car ça ne fait pas longtemps que ce “Morgenbrot” s’est rajouté à l’offre festive…

365 x Sempach Campement de soldats à la Fête du Moyen Age à Sempach