Sélectionner une page

Le tableau pourrait bien sortir d’un autre âge… Derrière les maisons de la rue supérieure du “Städtli” de Sempach, la terrasse d’un petit jardin privé semble attendre quelque belle dame en crinoline à l’heure du thé.

Qui vient  prendre place dans ce lieu retranché? Au milieu de l’après-midi en semaine, il n’y a pas âme qui vive aux alentours… hormis quelques oiseaux qui chantent le bonheur de pouvoir goûter à un moment ensoleillé au cours d’une journée encore très chahutée du côté du ciel…
(Sempach, derrière les maisons de Oberstadt, 30.04.2015)