Sélectionner une page

Dans la ville de Sempach,
Une étrange ardeur semble régner.
On décore. On festonne.
On visse. On cloue. On plante…

Une paraphrase du fameux texte de Francis Blanche conçu pour accompagner le Carnaval des Animaux de Saint-Saëns décrit parfaitement l’ambiance du moment à Sempach. C’est que la ville va accueillir deux week-ends durant des souffleurs de tous genres pour la Musigfäscht, soit le grand rassemblement cantonal des musiques (fanfares et harmonies) de jeunes et d’adultes.

L’événement est bien annoncé comme “Musigfäscht” et non “Musikfest”! N’oublions pas que nous sommes en Suisse allemande, avec un parler local (en l’occurrence le dialecte lucernois), où le “k” est remplacé dans certains mots par un “g” guttural. Seulement voilà: il faudrait pousser la logique linguistique jusqu’au bout! Le grand panneau dressé devant l’église paroissiale remercie toutefois tous les “Musikfrönde” (amis de la musique), mot qui s’écrirait ici plutôt “Musigfrönde”. D’ailleurs, les vrais Sempachois disent plutôt “Sämpech” (en omettant presque la deuxième voyelle) que “Sämpach”. Orthographe…. quand tu nous tiens!!
(Panneau de la “Fête des musiques” sur la place de l’église, Sempach, 28.05.2015)