Sélectionner une page

Une apparition fantomatique dans le clocher de l’église de Sempach? Non point… mais un membre de la “Jungwacht” (association de jeunes) surpris en train de tourner à vive allure la manivelle de la “Rätsche”.

Le Vendredi Saint et le samedi de Pâques, la tradition veut que les cloches des églises catholiques se taisent parce qu’elles sont parties à Rome chercher la bénédiction du pape. L’église de Sempach ne faillit pas à cette vieille coutume. Ces deux jours du week-end pascal, les garçons de la “Jungwacht” grimpent à tour de rôle l’étroit escalier du clocher pour annoncer à coup de “Rätsche” (crécelle) les offices religieux séparant la mort du Christ et sa résurrection.

Demain dimanche, les cloches sonneront à nouveau à toute volée!
(Dans le clocher de l’église de Sempach, Vendredi Saint 03.04.2015)